top of page

Socialiser, sans potion magique…



Moi c’est au début de l’adolescence que j’ai découvert cette substance qui a littéralement eu un effet magique sur moi. À partir de la première fois où j’ai bu de l’alcool j’ai constaté que ça me donnait du courage, que ça me permettait d’avoir des conversations avec les gens sans avoir peur du jugement et que mon anxiété disparaissait.


Mais tout ça c’était juste une illusion et je me suis vite rendu compte du prix à payer pour avoir quelques heures de confiance en moi… Ma consommation finissait toujours par me causer des problèmes et à amplifier mon anxiété le lendemain. Les pertes de mémoire, les lendemains de veille, la honte et surtout le mal être physique et mental étaient des répercussions pénibles et j’ai réalisé que j’avais de moins en moins le goût de vivre toutes ces conséquences négatives.


Donc, pour toutes ces raisons (et bien plus encore) j’ai décidé de mettre fin à ma consommation d’alcool. Depuis les 7 dernières années, je travaille constamment sur moi-même, mais je ne suis pas parfaite. J’avoue qu’il m’arrive parfois encore d’avoir de moins bonnes journées où je souffre d’anxiété sociale et où j’utilise des stratégies d’évitement. Mais j’en suis consciente et à chaque fois je fais de l’introspection et je choisis de continuer d’avancer dans mon cheminement.


Apprendre à vivre sans alcool, ça m’a definitivement sortie de ma zone de confort en me projetant dans un univers inconnu. Je me souviens encore des premières fois où j’ai été dans des shows de musique après avoir arrêté de boire, c’était vraiment bizarre, mais jamais autant que ma première fois sur une piste de danse dans un club. J’aurais pu jurer que j’avais 2 pieds gauches, je ne savais pas où mettre mes mains et j’avais l’impression que je dansais comme une vieille matante dans un mariage…


Mais, maintenant ça va beaucoup mieux, premièrement je suis capable de danser ma vie sur une piste de danse et j’adore aller dans des shows de musique. Tout ça, c’est le résultat que j’obtiens en utilisant mes outils et mes stratégies pour faire face aux situations sociales et même si je sais pertinemment que je ne serai jamais à l’aise à 100% dans une foule, je suis fière d’être capable de le faire sans avoir recours à l’alcool pour me sentir en confiance.


De plus, je suis consciente que chaque jour où je choisis de ne pas boire, c’est une victoire sur le chemin du rétablissement et avec le temps, j’ai appris à reconnaître que le vrai courage ne vient pas d'une bouteille de Moosehead Pale Ale, mais bien de ma propre force intérieure. Donc, aujourd’hui, dans mon rétablissement, chaque journée sans alcool est une affirmation de mon pouvoir personnel et de ma capacité à surmonter les obstacles aussi petits ou aussi gros qu’ils soient.


Pour terminer, je suis maintenant capable de dire que je suis fiere de la personne que je suis devenue parce que non seulement j'ai trouvé le courage d'affronter mes peurs sans recourir à l'alcool, mais j'ai aussi découvert une confiance en moi-même que je n'aurais jamais imaginé possible.


Et toi, peux tu t’imaginer danser sans alcool?


Bonne Sobri & Thé


Suzy

♥️

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page