top of page

Le pauvre petit moi…

Dernière mise à jour : 13 févr.



Cette semaine j’ai vu une publication d’une amie sur les réseaux sociaux qui expliquait ce que c’est pour elle ‘le pauvre petit moi’. Ça m’a parlé et par la même occasion ça m’a donné le goût d’écrire un petit texte qui traite de cette expression qui a fait une belle différence dans ma vie quand j’ai finalement pu bien comprendre sa signification.


Pour moi, ‘le pauvre petit moi, c’est une expression que l’on utilise lorsqu’on s’aperçoit que nous même ou quelqu’un de notre entourage a tendance à s’apitoyer sur son sort et/ou se considère comme une éternelle victime. On connait tous quelqu’un pour qui cette façon de faire semble encré en elle, lorsque la personne nous contacte on sait déjà que le discours sera négatif et qu'elle va nous dire de toutes les façons possibles combien la vie s’acharne sur elle.


Est ce que j’ai moi-même déjà utilisé ‘le pauvre petit moi’? Absolument! Surtout lorsque je consommais. Mais maintenant que je suis consciente de son potentiel négatif sur ma vie ainsi que sur mes relations avec les autres, je suis plus sensible ce comportement. Si je m’aperçois que je l’utilise ou que j’y pense, je change mon discours interne pour un discours plus positif qui me place en position d’action.


Honnêtement, j’ai commencé à sérieusement remettre en question le "pauvre petit moi" quand j'ai réalisé à quel point ça pouvait être limitant dans ma vie ainsi que dans mon cheminement personnel. Car, selon moi, le fait de rester dans une mentalité de victime renforce non seulement les obstacles du quotidien, mais surtout les frustrations qui en découlent. Donc en gros, parce qu’on est occupé à toujours avoir l’impression d’être une victime, c’est comme si on se mets nous-même des blocages invisibles qui nous empêchent d'explorer notre plein potentiel et de devenir une meilleure personne.


Je suis consciente que changer notre façon de penser demande de la pratique et de la patience, mais avec quelques petits trucs, je suis d’avis qu’il devient de plus en plus facile de le faire. Pour ma part j’ai commencé par être plus attentive à mes propres paroles et à mes pensées. Maintenant, je me corrige chaque fois que je me surprends à adopter une attitude de victime.


J’ai la certitude qu’une des clés réside dans le fait de remplacer les pensées négatives par des pensées positives, par exemple au lieu de dire "pourquoi moi ?" je dis "je peux surmonter ça". C'est un petit changement, mais qui a un impact significatif sur la manière dont je fais face à mes difficultés.


De plus, je me suis aperçue que les gens sont beaucoup plus attirés par la positivité et ‘l'empowerment’. C’est, entre autres, pour cette raison, qu’aujourd’hui je choisis le plus souvent possible de montrer mes forces au lieu de ma vulnérabilité. (Il n’y a rien de mal à se montrer vulnérable de temps à autre, je dirais même que c’est sain et humain, le problème c’est quand on se montre toujours vulnérable aux autres)


Donc, si tu remarques que tu as tendance à t’apitoyer sur ton sort, sache qu’il n’est jamais trop tard pour changer et reprendre le pouvoir sur TA vie. Souvent on le fait sans même s’en apercevoir, c’est pourquoi il est important de bien se connaître et de rester alerte à nos gestes, paroles et réactions.


Souviens toi qu’on ne choisit pas toujours ce qui nous arrive, mais que nous avons toujours l’opportunité de choisir comment nous allons réagir à une situation.


Et toi, comment choisis tu de réagir aux situations?


Bonne Sobri & thé

♥️

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page